Derniers articles en stock

Méthode de violoncelle Joubert volume 1

32,30 €

30,68 € TTC Économisez -5%

Référence : C06458

Fiche technique

32 leçons débutants

 

Cette méthode, qui s'inspire des méthodes d'alto et de violon du même auteur, s'adresse à de jeunes enfants (6 à 12 ans). Elle peut être utilisée pendant 18 mois à 2 ans.
Les élèves peuvent commencer en même temps le violoncelle et le solfège dont l'étude préalable n'est pas nécessaire.
Cette méthode ne peut être utilisée qu'avec l'aide d'un professeur qui saura, dès la première leçon, donner aux élèves de bons principes concernant la posture instrumentale et la tenue de l'archet.
Toute la méthode peut être employée lors de cours individuels mais, également, dans le cadre d'une pédagogie de groupe. Cependant tous les duos, trios et quatuors peuvent être joués seul (ou avec l'accompagnement du professeur). On pourra, dans tous les cas, travailler chaque partie des morceaux d'ensemble.
Les chansons populaires utilisées sont souvent ignorées des enfants. C'est la raison pour laquelle figurent les paroles. Il convient de les chanter...
Les exercices sont volontairement très courts. Ils sont toujours en relation directe avec les morceaux qu'ils précèdent. Il n'est pas toujours utile de les travailler tous - trop d'exercices et de morceaux sont prévus pour chaque leçon ! Dans le cadre de la pédagogie de groupe, il sera aisé de les répartir - de toute façon, il sera utile de revenir sur des leçons déjà travaillées. On pourra utiliser certains éléments pour de courts exercices de déchiffrage.
L'extension arrière du premier doigt sur les cordes de la et ré est abordée prudemment dans les six dernières leçons.
Les places d'archet sont assez souvent indiquées (pas toujours).
L'imagination des élèves est fréquemment sollicitée de façon brève et simple. Il ne s'agit pas de récréation, mais d'un élément fort et fondateur de l'éducation musicale et technique d'un violoncelliste.
Un grand merci à mes amis violoncellistes pour leurs recommandations et leurs suggestions et, en particulier, à Samuel Etienne qui a bien voulu relire ces pages et m'éclairer de ses conseils avisés.

Claude-Henry Joubert